La société marseillaise HalioDx, qui développe des tests immunologiques de diagnostic du cancer, a signé un accord exclusif de distribution pour la commercialisation de sa plateforme Immunoscore en Chine avec la société chinoise Genecast.

Qu’est-ce que l’immuno-oncologie ?

C’est une approche qui vise à réapprendre à l’immunité naturelle d’identifier et détruire les cellules cancéreuses, comme si elle combattait une infection. Grâce à des thérapies de haute précision, le système immunitaire reconnaît comme « élément anormal » une tumeur et en provoque la destruction. L’intérêt est double : cibler la tumeur de manière efficace en galvanisant les défenses naturelles de l’organisme… et éviter les effets secondaires délétères des chimiothérapies conventionnelles.

HalioDx, une pionnière du diagnostic immunologique des tumeurs

HalioDx propose plusieurs tests propriétaires dont Immunoscore® (immunohistochimie associée à de l’analyse d’images avancée), Halioseek® et Immunosign®, et des solutions non-propriétaires applicables à plusieurs technologies de diagnostic moléculaire et génétique. Les brevets sont issus des travaux de Jérôme Galon, directeur de recherche à l’Inserm et cofondateur d’HalioDx.

A travers ces outils d’analyse du microenvironnement tumoral, la prise en charge des patients peut être orientée, du diagnostic au traitement au long cours, comme si l’on pouvait savoir à l’avance si un patient allait bien répondre à un traitement ou à un autre. Ces techniques contribuent à ce que l’on appelle la médecine de précision en oncologie.

Créée en 2015, la société a son siège social et son laboratoire CLIA sur le campus de Marseille Luminy, et dans le cluster Immunopôle, dédié à l’immunothérapie, dont elle est co-fondatrice. Elle ne cesse de croître et, forte de son développement à l’international, HalioDx a d’ailleurs ouvert sa première implantation aux US, au Virginia Bio+ Tech Park de Richmond, et prévoit d’investir un million de dollars et de créer 20 emplois sur site. De l’autre côté du pacifique, HalioDx a signé un accord exclusif avec Genecast pour développer Immunoscore® en Chine.

Ainsi, en collaborant avec des groupes cliniques internationaux, les tests qu’elle développe sont validés et éprouvés à grande échelle, afin d’optimiser et d’affiner les critères de réponse. HalioDx est également partenaire de nombreuses sociétés de développement biotech pour leur développement clinique de médicaments innovants et/ou en phases pré-cliniques et cliniques.

Le panel très large des applications cliniques proposées par HalioDx couvre 7 types de cancers et est intégré à 15 essais de phase I/II en cours.
Source : Twitter HalioDx

La biologie moléculaire et de l’intelligence artificielle au service des patients.

KeenEye est une startup innovante spécialisée dans l’analyse d’images par l’intelligence artificielle (IA). A travers un partenariat avec HalioDx et son vaisseau amiral qu’est Immunoscore®, le premier système d’anatomopathologie dans le cloud est en cours d’élaboration. L’alliance de leurs deux expertises scientifiques permettrait, à terme, d’identifier précisément les patients répondeurs aux traitements, de stratifier la prise en charge, et de proposer des tests compagnons robustes aux immunothérapies mises sur le marché (compagnons : 1 médicament = 1 test spécifique).

L’architecture en cloud et les solutions logicielles seront déployées de manière dématérialisée pour les anatomo-pathologistes et les oncologues, afin de toucher tous les praticiens à travers le monde qui souhaiteraient bénéficier de ces technologies de pointe. Le premier test lancé est Immunoscore® Colon, dont l’utilité clinique majeure a été publiée dans la revue médicale prestigieuse Lancet.

Le Dr Caroline Charles, spécialisée en onco-hématologie et immunothérapie, est consultante en marketing médical et en recherche clinique à destination de l’industrie pharmaceutique, des organismes de recherche et des structures hospitalo-universitaires. Geek dans l’âme et forte de son expérience en recherche et en biotechnologies appliquées à la médecine, elle apporte son expertise scientifique au magazine.